30/12/2010

2010 en 120 photos


2011 est là déjà !
Le moment souvent de dresser un bilan de 2010 qui fut une année riche pour moi en émotions...

Plutôt que de m'épandre de manière hasardeuse dans un exercice compliqué, Boston.com à la bonne idée de nous présenter comme chaque année, celle qui vient de s'écouler au travers de 120 clichés d'une rare efficacité !
En point d'orgue et de manière immuable la folie de l'homme génératrice de bien des maux...
Certaines images sont très difficiles mais ont le mérite de nous montrer exactement ce que nous sommes souvent, rien de moins que des bêtes féroces...

Deux mots quand même sur un plan personnel, l'année qui se termine à été très contrastée au niveau familial, avec de grandes joies et une immense douleur...
2010 à également rimé pour moi avec ennuis de santé puisque j'ai eu droit à 4 poussées qui m'ont fracassé. J'espère que 2011 à ce niveau sera bien plus calme.
Coté travail ( j'ai repris ce matin...) et bien mes nombreux arrêts de travail ( dommage collatéral du à la sep ) ont complètement tronqué mon année de boulot, donc j'ai pas grand chose à dire...si ce n'est on verra l'année prochaine !

Je vais pas faire un grand discours mais je tiens néanmoins à souhaiter comme le veux la bienséance tout le meilleur au gens que j'aime, à ceux qui suivent de près ou de loin ce blog ainsi qu'a ceux qui au hazard d'un surf s'échoueront  sur cet espace virtuelle.

Bonne année et qu'elle brille de mille feux.

24/12/2010

Le temps d'une pause...



Le blog est en vacances quelques jours. Joyeuses fêtes à tous.

23/12/2010

1+1 = 4


Après iLife il y a quelques jours, c'est au tour de la mémoire vie du mac d'avoir a droit à son lifting...  
La ram c'est comme le pétrole ou l'or, son prix fluctue ! En ce moment la tendance est à la baisse. Depuis le temps que je voulais upgrader la mémoire de mon Mac voilà chose faite ! 
Et ce n'est pas un luxe car le pauvre était un peu à la peine avec ces 2 Go. Pour le surf, le traitement de texte et autres tâches somme toute basique c'était amplement suffisant. 
Oui mais voilà quand tu as un Mac ( je généralise mais bon...) et cela te donne envie de faire des truc fun avec... Alors je fais beaucoup de traitement photo avec Lightroom, qui lui est quand même méchamment gourmand en ram et accessoirement de la vidéo ( moins maintenant...) qui là aussi réclame son lot de carburant...


Ce passage à 4 Go ( je pourrais monter jusqu'à 6, mais 100 € de plus...) était clairement indispensable en ce qui me concerne. Je sens une réelle amélioration au niveau de la réactivité de ma machine quand je fais des tâches lourdes. D'une manière plus général avec le passage prochain à Mac OS Lion l'ajout de ram aurais de toute façon été recommandé je pense, me voilà donc pourvu pour quelques temps.
Prochain upgrade ( pour bientôt j'espère ) le changement de mon DD ( 200 Go à 5400 trs/min ) qui commence à être bien rempli pour un 500 Go à 7200 trs/min qui lui aussi améliorera sensiblement les perfs du Mac. 
A moins que d'ici là le prix des SSD ( encore scandaleusement élevés même si les performances sont au rendez-vous ) se soient effondrés...  

22/12/2010

c'est parti !

je commence le Tysabri le 28 décembre.
Mon neurologue m'a appelé hier pour me confirmé et ce de manière définitive le diagnostic sep. Il a eu les derniers résultats de mes examens qui sont donc négatifs pour d'autres pathologies soupçonnées.
Ce qui mets un point final à ce chapitre.
Celui qui va débuter est pour moi synonyme d'espoir et de promesses tant je mise sur les bienfaits du Tysabri. Je suis conscient que je ne dois pas m'enflammer mais après tant de galères et un sur place ( voire un récul ) criant au niveau de ma qualité de vie depuis deux ans je suis en quête légitime d'un mieux être.
Début de réponse courant 2011 ?

nb: Je n'ai plus à monter mes fesses toutes les semaines aux gentilles infirmières...

21/12/2010

Le temps...


qui passe,

ou pas...

19/12/2010

JFX Bits # 4 ( free download )


Quatrième volet d'une série de compilations qui donne la part belle aux musiques dites électroniques et sa cohorte de mouvances par le label Jarring Effect.
17 morceaux à découvrir avec de vrai belles trouvailles ( Fumuj, Professor Psygrooves notamment ) sur cette compilation très éclectique qui ravira les amateurs de nouveaux horizons sonores.
Un bon petit cadeaux toujours bienvenue en cette période festive.


17/12/2010

iLife 11 at hme & Reeder en bêta

Je me suis fait un petit cadeau.


J'ai acheté iLife 11 qui me faisait les yeux doux depuis sa récente sortie. Cette nouvelle mouture de la suite logiciel d'Apple était très attendu par nombres d'utilisateurs tant certaines lacunes sur iPhoto 9 et surtout sur iMovie 9 rendait leur utilisation rédhibitoire dans certain cas... Je parle pas du reste de la suite ( Garage Band, iWeb etc, ) je ne m'en sert pas du tout.
Je n'ai pas encore testé à fond les nouvelles possibilités qu'offrent dorénavant iPhoto & iMovie ( voir les tests complet sur macgé, où zone-numérique ) mais je suis plutôt satisfait des premières impressions que j'en ai, même si cette nouvelle version d'iLife n'a rien de révolutionnaire ( et que certains ont apparemment  divers bugs...).

En deux mots les plus pour iPhoto sont ( selon moi ) :
- Une interface modifiée ( couleur, barre d'outils simplifié bien mieux intégré ) et donc plus ergonomique, voire plus réactive...
- L'intégration du client mail.
- Un mode plein écran digne de se nom qui peut se montrer bien pratique si on a pas un iMac 27...
- Et enfin des nouveaux diaporamas bien sympathique.

Pour iMovie :
- On retrouve une vraie timelime ( comme dans iMovie HD )
- La gestion de l'audio à été ( heureusement ) revu, on peut maintenant aisément jouer sur les niveaux sonores.
- Fonctions ralentis/avances rapide, arrêt sur image qui ne sont plus factice...
- Les nouveaux thèmes et génériques qui franchement déchirent !

Pour conclure on notera clairement un rapprochement avec IOS qui laisse deviner ce que pourrait être Mac OX Lion...
Je suis très content de mon achat, d'autant plus que je l'ai trouvé neuf sous blister à moitié prix sur le net... hé oui Steve, j'allais pas passer à coté...

J'essai de faire vite une petite vidéo pour montrer tout çà !

-----------------

Puisque l'on parle du Mac deux petits mots sur Reeder : 



Il y a 15 jours encore le célèbre lecteur de flux RSS faisait le bonheur exclusif des seuls utilisateurs d'iPad et d'iPhone. Reeder débarque donc en bêta public sur Mac et c'est une très bonne chose. Minimaliste, ( très ) beau, et ultra ergonomique le lecteur qui n'est qu'en bêta ( il vous faudra pour le moment un compte Google Reader pour le faire fonctionner et ne permet pas l'ajout de flux ) je le rappelle m'a tout de suite convaincu tant son utilisation est fluide et agréable, j'ai vite fait de dégagé NetNewsWire de mon doc... 
J'attends avec impatience la version final qui promet d'envoyé du lourd ! Pour vous faire une idée des possibilités de Reeder ( partage sur Twitter, note etc ) vous pouvez consulter ce tuto.

16/12/2010

Sclérosé un jour, sclérosé toujours !

J'ai enfin eu des nouvelles par mon neurologue. Je commençais sérieusement à trouver le temps long...
Qu'en est-il alors ?
Comme le laisse supposer le titre du post, la sep qui m'accompagnait depuis maintenant 11 ans va semble t-il continuer d'être ma compagne pour les années à venir...
Les divers examens que j'ai passé tendent tous à confirmer le diagnostic sep qui avait été posé initialement.
Il reste néanmoins encore le résultat de je ne sais plus quel truc pour clore définitivement le dossier.
Mais comme me l'a dit mon neuro :
- Sauf revirement extraordinaire ( donc improbable ), les jeux sont faits !
Il veut me mettre sous Tysabri le plus rapidement possible et me parle d'une première perf entre le 27 et 30 décembre.
Je lui ai posé quelques questions sur la forme de ma ( encore supposé ) sep.
Pour lui il ne fait aucun doute que je suis toujours sous une forme remittente médullaire ( à mon grand soulagement...).
C.a.d que je suis principalement attaqué au niveau de moelle épinière, d'où mes difficultés essentiellement de motricité.
Voilà dans mon malheur, je suis soulagé que m'a sep soit confirmé car je me voyais mal partir sur autre chose qui je pense m'aurais complètement déstabilisé. De nouveau plonger dans l'inconnu et les incertitudes, non merci !
Reste maintenant à partir sur ce nouveau traitement que j'espérais depuis longtemps et surtout qu'il porte ses fruits au moins à moyen terme et me requinque quelque un peu.

Je pense que ce n'est pas trop demander...

Un dernier mot enfin, je voudrais remercier chaleureusement les nombreuses personnes ( elles seront se reconnaître...) qui m'ont accompagnées ces dernières semaines à travers leur soutien.

15/12/2010

Out of order !


Des pompes à fric ! Rien de moins que tout ces tas de ferrailles...

Le joint culasse ( pas le mien....) faisant des siennes, direction le garage. Verdict : 1200 € minimum ! 
Là, tu dis un beau gros juron qui va bien et tu repars en maudissant à peu près tout ce qui te passe par la tête et le regard ( surtout la veille qui à faillit se jeter sous tes roues...).
Tu as la rage qui a d'ailleurs rougit ton visage, exangue tu veux te réincarner en mohican pour oublier les tracas de ce monde pourri. Tu pense même à devenir un serial killer ( à cette étape, la bave commence à couler de ta bouche ) dont le trip est d'empaler les garagiste sur quoi que se soit de bien large et pointus ! Pris de remord devant des pensées si odieuse, tu penses à Gandhi et tu l'admires un peu plus encore. Accessoirement tu es soulagé de ne pas/plus être un malade mental.
Et là, tout d'un coup ( bon ok, il à fallu du temps ), un mot magique te viens à l'esprit : réseau.
Ben oui, tu connais du monde.
Heureusement, des gens sympa il y en a !
Alors, ils t'orientent vers un copain qui lui est garagiste et fait le week-end des heures supplémentaires, si vous voyez ce que je veux dire...
Résultat, la facture fond comme neige au soleil et comme par miracle et pour notre plus grand bonheur se transforme en 500 €.
Elle te fait cependant toujours un peu au cul, mais tu as au moins la satisfaction de pas t'être fait bien mettre par le système...
Ce qui pour moi est une jouissance absolue.

Alors oui je le dis haut et fort ( n'en déplaise à certains chantres de l'absolu légalité à tout niveau et qui devant des mots comme économie parallèle ont des crises d'urticaires ) ;
Vive le travail...au noir !

nb: Je crierai totalement victoire quand la réparation sera terminée...
  

14/12/2010

J'emballe grave !



Acheter les cadeaux de Noël je trouve cela plutôt fun, les emballer beaucoup moins...
Ce matin j'étais donc de corvée !
J'ai profité du fait que les loulous soient à l'école et moi toujours en arrêt pour m'atteler à cette joyeuse empoignade avec mes compagnons éphémère de la matinée ; scotch et son ami papier cadeaux.
C'était une bonne idée de faire cela tranquille tout seul, à la cool avec zic et café/clop ( hé oui je fume encore... ) sans pression. 
L'année dernière nous l'avions fait à j - 3 tard le soir ayant du attendre que notre jeune progéniture soit profondément enlacée avec Morphée et craignant néanmoins de se faire capter par la plus jeune qui pense encore qu'un gentil monsieur affairé d'un manteau rouge est chargé de combler ses attentes les plus folles...
Tout est maintenant sous contrôle après une bonne heure et demie de bataille, les cadeaux sont joliment emballés ( ayant travaillé longtemps en magasin, les paquets cadeaux, je maitrise un minimun...) et surtout bien planqués car le grand qui a oublié d'être idiot, même l'enquête...
Maintenant il y a plus qu'a !
Je tout excité et impatient qu'ils découvrent ( cette année ils savent rien de rien...) ce que le gros barbu a décidé de leurs offrir...

13/12/2010

National Geographic's Photography Contest 2010


Chaque année le National Geographic  organise un concours photo de renom. Le site Boston.com en a sélectionné 47 qui sont assez fantastique. Un vrai régal visuel...

12/12/2010

Asura-[360] & Le Dernier Voyage


Je vous avez parlé ici même d'Asura avec le très bon Altered Sate ( offert par Ultimae ) il y a peu de temps. Ayant écouté l'album sur le net et totalement craqué pour, je l'ai acheté en version full continuous mix ( tout l'album mixé sur une seule plage ) sur iTunes.
Un album que je trouve tout simplement fantastique ! Les titres s'enchainent comme autant de perles d'un collier ( la version full mix prend là tout son sens ) qu'on ne peut séparer. Un long et merveilleux voyage électro-mystique que je ne suis pas près d'abandonner tant les compos de Charles Farewell sonnent juste dans cette galerie psychédélique teinté de roots.
Comme j'adore l'avant dernier titre " Le Dernier Voyage ", je l'ai aussi acheté pour l'avoir en single. Quand on aime...
Je vous invite à découvrir ce fabuleux morceau qui est tout fait représentatif de ce  "powerful cinematic downtempo album". Un des meilleur son éléctro de l'année 2010 qu'il m'ai été donné d'entendre...



a powerful cinematic downtempo

11/12/2010

Tri sélectif...


Hier, j'ai essayé de ranger un peu mon bureau... Je suis tombé sur une pochette que je n'avais pas ouverte depuis fort longtemps.

A l'intérieur il y a des vieux journaux que j'ai gardé à l'occasion d'évènements qui m'ont profondément marqués . Deux évènements majeur ( ce sont des critères subjectifs...) selon moi totalement différent mais qui ont je pense laissés pour des raisons bien légitime une emprunte dans l'inconscient collectif y figurent. 
Les titres des journaux auraient pu s'interchanger d'ailleurs tant la performance de l'équipe de france fut monstrueuse et les événements du 11 septembre monumental  de part leur férocité, les dommages collatéraux et les mensonges qui en ont découlés. 
Cela me fait toujours bizarre de les feuilleter. Ils resteront quoi qu'il arrive bien au chaud stockés dans mes affaires à l'abri du temps qui passe, comme pour garder ( ne serait-ce que pour mes petits Loulous ) un instantané des contrastes de notre monde au travers de ce qu'il peut avoir de plaisant ( c'était quand même beau cette joie collective et tout ces gens qui sans se connaître se jetaient dans les bras les uns des autres...) et de ce qu'il a de plus répugnant...

L'homme est formidable mais l'homme est aussi un bête immonde ! 

Dualité remarquable pour une décidément drôle de planète qui tourne en rond sans les siens. 
   

09/12/2010

L'overdose


Vingt ans que je fume !
Si je fais un calcul rapide ( je sais tout les fumeurs l'on fait au moins une fois ) en prenant une fourchette basse : 10 clops/jours cela donne ( 10x360x20 ) 72 milles cigarettes dans le cornet ! 
C'est un lieu commun, mais il faudrait sérieusement songer à stopper cette overdose de nicotine qui chaque jours pourri mes poumons. 
Tout n'est-il pas immonde dans le clop ( gout, odeur, prix ) ? 
Qui y a t'il de plus horrible qu'un cendrier ras bord qui pue ?
Et les gosses qui comme par magie viennent automatiquement se coller à toi quand t'allumes ton bout papier rempli de merde, c'est pas affreux çà ?
Si encore j'avais une santé de fer...je pourrais feindre en me disant " hé ho, j'ai ma petite addiction comme tout le monde " mais que nenni mon vieux ! 
Et puis c'est totalement has been de fumer mon grand aujourd'hui, les Clark Gable et autre Rita Machin avec leurs clops avec une belle photo noir et blanc c'était il y a 60 ans....

Reveille toi mec ! 

07/12/2010

L'ébauche



La voiture de ma Doudou faisant de gros caprices depuis quelques jours, c'est moi qui l'amène au travail depuis Lundi. Hier en arrivant dans la campagne Tarbaise, j'ai de suite vu à la faveur de l'aurore qui criait déjà sa force un magnifique panoramique sur les Pyrénées. Maudissant le fait que je n'avais pas mon bridge avec moi, je me suis contenté de regarder la brillante naissance de cette nouvelle journée... 
Ce matin ayant retenue la leçon de la veille et voyant un ciel aux couleurs appelant bien des promesses, j'ai pris avec moi mon appareil.
j'ai cette fois-ci une fois ma chérie à bon port eu donc tout loisir de shooté ( depuis ma voiture ) devant l'oeil étonné d'un vieux monsieur qui déambulais dans la cour de sa ferme bien loin de mes considérations artistiques face à l'ébauche de cette 341 journée de l'année...  

06/12/2010

Les croix brûlent toujours

Midi arrive enfin, mon ventre crie famine depuis un long moment et c’est avec un plaisir non dissimulé que j’accueille la pause repas qui je l’espère seras à la hauteur de mes ambitions culinaires.
Depuis quelques jours je monte des structures métalliques pour le grand festival annuel du plus important comité d’entreprise français. Travail très physique ma fois mais au grand air. En plein mois de juin mon bronzage sera parfait pour la période estival qui pointe le bout de son nez.
Je prends place au milieu de cette grande tablée qui de l’avis général laisse supposer un déjeuner plutôt copieux. Le restaurant se trouve à quelques dizaines de mètres de notre lieu de travail et est agrémenté d’une superbe piscine, des baigneurs ne manquent d’y trouver un plaisir légitime. Plutôt sympa comme cadre pour l’orgie gustative qui s’annonce.
Le repas est à la hauteur de mes attentes, et au milieu de mes nouveau collègues une véritable fratrie, l’ambiance est bonne enfant. Les discussions vont bon train tournant principalement sur les taches de l’après midi qui arrive.
Un groupe de jeunes filles d'origine africaines s’approche d’un pas tranquille vers le bassin, longeant le restaurant, seul voie d’accès vers la petite bleu.
Immédiatement et à ma grande surprise les hostilités verbales de mes compagnons se déclenchent. 


- C’est pas interdits aux boukaks ?
- Il va falloir désinfecter la piscine, sinon j’vais pas baigner.


L’assemblée est hilare, je suis mortifié. J’ai honte et envie de leurs dire de fermer leurs sales gueules mais je ne dis rien. Je ne trouve pas le courage de taper du poing sur la table et dire ce que je pense de leur lamentable dialectique.
La faim m’a abandonné, j’ai trop honte de mon silence et sans un mot je ne finis pas mon repas regardant les monstres du jour se goinfrer comme des porcs. 


Pascal, juin 2005. Lesparre Médoc.
-------

Il est atterrant de constater que de nos jours encore une frange de la population française est animée d’un sentiment haineux pour les personnes différentes d’elle.
La méconnaissance engendre la peur et la haine c'est bien connus et cela prévaut malheureusement dans bien des cas de figures. Il y a encore beaucoup de travail ( la théorie de l'évolution chère à Darwin ne doit s'appliquer manifestement que de manière sélective..)  pour faire évoluer certaines mentalités encrées dans des considérations d’un autre age.


Tous différents, tous égaux....

05/12/2010

Bashung - Hier à Sousse





Je dois dire que jusqu'à présent je connaissais de Bashung que les classiques ( dont certains titres que j'aime beaucoup ) mais sans jamais avoir pris le soin de pousser un peu plus loin dans la découverte de son univers musical. Je me suis procuré il y a quelques jours Blue Pétrole et là grosse claque ! Je garde tout, il n'y rien à jeter, tout est à se délecter. Je vous ai mis Hier à Sousse, mais chaque titre aurais pu figurer dans mon choix. 
Bref, je l'écoute en boucle depuis quatre jours...et vais je pense partir pour une grosse séance de rattrapage. 

04/12/2010

Minimalist

"Minimalist photography is the art of simplicity. It focuses on a few essential elements for composing the shot . I think that the secret of minimalist photography lies in its simplicity and how talented you are in making a good composition." Radwa, Photopoly.
Vite traduit cela peut dire ;  La photographie minimaliste est l'art de la simplicité. Il met l'accent sur quelques éléments essentiels pour composer la photo. Je pense que le secret de la photographie minimaliste réside dans sa simplicité et de votre talent à en faire une bonne composition.


Ce qui peut donner avec plus ou moins de talent :







02/12/2010

Error_reporting ?

Je suis stressé pour le moins...
Pendant 10 ans tu te dis ( et accessoirement tu maudis le fait...) que tu as une putain de pathologie de merde et il ne faut pas s'en cacher qui te pourris bien l'existence. Tu apprends ( après des difficultés ) à composer avec, voire même dans élan de total folie à l'accepter... Tu ne lui en veux même plus car tu as compris que cela n'y fera de toute façon rien. Elle est là pour te faire chier, c'est comme çà !
Et ben non !
Cela ne suffit pas. Un jour on te dis et là pour le coup tu t'y attends pas :
- Hep M'sieur vous z"avez peut être pas une sep !
- De whaaaaaaaaaaaaaaaat ?
Mais vous z"avez quand même une, je cite : Une pathologie démyélinisante avec poussées répétées, nécessitant des hospitalisations récidivantes.
Ah me voilà rassuré !
Putain je suis comme un con là à attendre fébrilement de savoir ce qui se passe dans mon foutu corps.
Ma sep, j'en suis presque ( un comble ) à penser que je l'aimais bien si dans quelques jours les toubibs me sortent que j'ai un autre truc.
J'ai bien fais quelques recherches en fonctions des éléments que j'ai déjà et d'après les hypothèses soulevées par mon neuro.
Rien de très folichon en perspective...
Les differentes maladies qui pourraient corroborer mes symptômes ne sont pas des plus rassurantes. J'y gagnerais certainement pas au change.
Alors j'attends et ne peut m'empêcher de spéculer à la hausse. Je me prépare peut être inconsciemment pour la seconde grosse claque 10 ans après !
Même si je sais que cette fois-ci si d'aventures il y a, sera sans commune mesure avec ce jour d'Avril 2001.
J'ai néanmoins cette désagréable impression de revivre la même farce une seconde fois avec ces batteries de tests, ces rendez-vous et toutes ces supputations...
Vivement que je sois fixé d'une manière ou d'une autre. Et dire que j'y arrivais à mon Tysabri chérie...

Je crois que j'vais faire un ti punch, voir un gros pétard ou les deux...

01/12/2010

Dual screen

Il est pas beau mon bureau comme cela ?



Le pc de mon petit bout ayant subitement décidé de passer l'arme à gauche ( C'était ma machine avant de passer sous Mac. Paix à ton âme et merci pour tout les services rendu... et les innombrables crises de nerfs, plantages, formatages et autres turpitudes qui m'ont fais jurer plus que de raison...), j'ai sournoisement récupéré l'écran externe ( et le disque dur pour faire mes backups... 200 G d'espace c'est toujours bon à prendre ) que j'ai aussitôt branché au Mac. ( A large bearded must undertake to find an alternative ...)
Pourquoi faire me direz vous ?
C'est simple, j'ai toujours un nombres d'applications importante d'ouverte ; iTunes, Mail, Safari/Chrome, NetNewsWire en continu. Plus deux, trois qui le sont un peu moins mais qui encombrent mon bureau, type Ligthroom/iPhoto et un soft de retouche photo.
Cela fait donc beaucoup par moment, et jongler avec toutes ces fenêtres peut donner le tournis...
Et Spaces alors ?
Je l'utilise bien sur et je reconnais que cette fonctionnalité d'OSX est très pratique. Le switch entre ces différents espaces virtuels étant souple et très rapide. Cela étant dis, avec Spaces, tu n'as toujours qu'un bureau, un dock...
Voilà pourquoi un écran externe en complément peut s'avérer fort utile dans certains cas. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que je passe maintenant d'un bureau à l'autre au gré de l'utilisation que je peux faire du Mac.

30/11/2010

What is the Open Web ?





I just arrived at O'Reilly's Sebastopol Campus where they're holding a *Camp event on the open web, eponymously named "Open Web Foo Camp". A few days ago I was speaking with Jim Dwyer of the New York Times about the Federated Indie Social Web vs. sharecropping and site death (more on that in another post), and he happened to ask me (probably because I mentioned it in passing), what is, or what do I mean by "the open web".
At the time I didn't have a working definition, but apparently provided an answer good enough for a self-described non-technical journalist to "get" what is the open web. Here's roughly what I told Jim, off the top of my head:
For me the Open Web is about the ability to openly do three kinds things:
1. publish content and applications on the web in open standards
2. code and implement the web standards that that content/apps depend on
3. access and use content / code / web-apps / implementations
Each of these merit a bit of expansion.

En Français :
Je viens d'arriver au campus O'Reilly de Sebastopol où a lieu une manifestation sur le web ouvert, intitulée « Open Web Foo Camp ». Quelques jours auparavant je discutais avec Jim Dwyer du New York Times au sujet du web social indé fédéré, de la culture du partage et de la mort du site (sujet d'un prochain billet), et il en est venu à me demander (probablement parce que je l'avais mentionné en passant), ce qu'est, ou ce que j'entends par « le web ouvert ».
À ce moment-là je n'avais pas de définition convenable, mais apparemment j'ai quand même fourni une réponse suffisamment bonne pour que le journaliste auto-décrit non-technicien puisse « saisir » ce qu'est le web ouvert. Voici en gros ce que j'ai dit à Jim, sorti droit de ma tête :
Pour moi le Web Ouvert concerne la capacité de faire ouvertement trois choses :
1. publier des contenus et des applications sur le web dans des standards ouverts
2. coder et implémenter les standards du web dont les contenus/applications dépendent
3. accéder et utiliser les contenus/codes/applications web/implémentations
Chacun de ces points mérite d'être approfondi.

L'intégralité de ce très bon billet de Tantek en Français par ici. Via 

28/11/2010

Tour du monde des hommes au travail



" Le travail est l'une des composantes essentielles de la condition humaine. Nécessité vitale pour la plupart, source d'épanouissement pour beaucoup, il reste un facteur d'identité personnelle et de reconnaissance sociale, tout au long de l'histoire et partout dans le monde. C'est cette facette de la vie des hommes, des femmes et des enfants que ce livre raconte, à travers quelques-unes des exceptionnelles photographies que le National Geographic a rassemblées en plus d'un siècle d'exploration passionnée. Organisé par continent, ce livre nous fait découvrir, en 352 pages et 220 photographies, le travail des hommes, tel qu'il est, ou tel était. Il ne prétend pas dresser un tableau des métiers du monde entier, il nous offre un choix de clichés ayant quelque chose à dire sur l'époque, l'espace et les hommes.
Du mineur afghan au gondolier de la Lagune, de la chanteuse des rues de Paris à la toiletteuse pour chiens du Montana, du montreur de serpent au teinturier de Fez, de l'artiste peintre sur les bords de la Dordogne dans les années 1920 au chercheur d'or brésilien, du matador espagnol à l'ouvrier chinois déchargeant une péniche, du gardien de troupeau faisant la sieste sur une voie ferrée au Bangladesh au mannequin parisien, de l'agent de change japonais au vendeur d'oranges à la sauvette sur le capot d'une voiture en Afghanistan, de la danseuse de Bali au trafiquant de bois de Côte d'Ivoire, c'est à un voyage très émouvant dans le monde et le temps que convie ce nouvel ouvrage National Geographic. "

S'il y a bien une chose que je rentabilise c'est bien ma carte de bibliothèque. Depuis la rentrée 2010, je n'arrête pas d'emprunter des bouquins. Avant je lisais énormément de choses en ligne ( surtout des articles d'infos et de géopolitiques...) et je me suis peut être un peu lassé de cette frénésie qui marche de concert avec le fonctionnement de notre drôle de monde. Je retourne donc vers des choses plus légère ces derniers temps mais tout aussi passionnante que peuvent être des ouvrages sur la photo, les merveilleux pays qui nous entourent ou encore la vie de ces femmes et de ces hommes qui les composent. 
Je suis donc tombé sur cet ouvrage de Ferdinand Protzman " Tour du monde des hommes au travail " édité par le National Geographic en 2006. 
Je vous le dit tout de suite, le bouquin est superbe ! Véritable tour d'horizon des travailleurs grâce à ce  voyage au coeur des cinq continents jalonnés de plus de deux cent photos magnifiques mis en valeur par les textes de l'auteur. Une belle immersion dans ce que l'homme considère comme l'un des rouage essentiel de son existence...
352 pages à dévorer sans aucune forme de modération pour le plaisirs des yeux.

26/11/2010

En stand by...

On peut dire que cette semaine d'hospitalisation s'est déroulé sans encombre. Tout ce qui devait être fait l'a été et ce de manière la plus efficace qu'il soit. Je pense que l'intervention de mon nouveau neurologue y est pour beaucoup. Hé oui exit l'ancien qui s'est fait gentiment souffler la politesse par mon Dr House ( c'est ainsi que j'ai décidé de le surnommer...) qui lui de son coté m'a pris aux mots lors de notre première entrevue où je lui avait clairement signifié mon ras le bol quand à la fébrilité de son confrère en charge de mon cas.
Je peux dire que lui au moins il est réactif et les promesses de reprendre l'étude de mon dossier se sont vérifiées et c'est le plus important dans les faits.
Des le premier jour ( lundi ), je commençais mes bilans pré Tysabri, ma corticothérapie et la demande d'IRM était déjà sur les rails.
Mardi ; second bolus, et long entretien avec mon neuro qui réaffirme son implication sur mon dossier. Il se veux rassurant et me dit qu'il s'occupe de tout. Très bien je demande pas mieux.
Mercredi ; Troisième perf de Solumédrol, nouveau bilan sanguin et injection d'un marqueur pour la tuberculose et IRM en même temps... Le tout en à peine deux heures chrono !
Je pense qu'un record du monde n'est pas loin d'être établi à cette occasion niveau multitâches hospitalières...
Jeudi ; radio du thorax et quatrième bolus. Ras, mon neuro n'est pas là ce jour. Je suis un peu déçu de ne pas pouvoir enfin savoir de quoi il retourne tout de suite. Néanmoins, je suis très content d'être à midi déjà chez moi, sentant au passage un net mieux au niveau motricité de ma jambe. c'est toujours bon à prendre, alors je le fait !
Vendredi ; dernier jour d'hôpital et dernier bolus. Tant mieux je commence en avoir assez d'avoir un cathéter dans le bras qui accessoirement  commence à enfler quelques peu.
J'attends un peu fébrile le passage de mon Dr, posé sur mon lit à mon Mac surfant tranquillement sur le net. Le solumédrol coule déjà dans veine à peine cinq minutes après mon arrivé dans ma chambre.
Efficace cette semaine, ils le sont. Je vous l'ai dit.
11h50 entrée en scene de House. Je suis impatient de savoir ce qu'il va me dire.
Grosse déception ! Mes deux IRM ne sont pas assez significative quand à l'apparition de nouvelles plaques et lésions qui expliqueraient mes poussées à répétition.
Pour être clair, il faut creuser encore...
Mon neuro à consulté le Pr Brochet et le Dr Ouallet ( du CHU de Bordeaux qui me suivaient lors de mon époque girondine et qui sont deux des éminences au niveau recherche sep et mise en place des protocoles ) ce matin avant de venir me voir. Il en ressort donc qu'il faut de nouveau suivre un protocole pré diagnostic sep, à savoir une nouvelle ponction lombaire, une biopsie des glandes salivaires et un bilan sanguin complet.
Tout cela est déjà programmé pour jeudi et vendredi prochain.
Je suis donc très déçu qu'une issue définitive n'est pu être trouvé à la faveur de cette nouvelle semaine de pérégrinations médicale...
Je positive néanmoins en me disant qu'il faut mieux prendre le temps de poser avec certitude un diagnostic le plus fiable possible pour qu'enfin je sois d'une part libéré et traité de manière satisfaisante.
Rideau pour cette semaine. La suite donc très vite...

25/11/2010

Selective Color ( avec Lightroom 3 )




Garder des points de couleurs dans une photo noir et blanc est une technique de post-traitement que j'affectionne particulièrement. ( Voir le tutoriel avec Ligthroom ). Ce procédé permet à mon sens de mettre l'accent de manière forte sur un des aspects du cliché que l'on veut valoriser. J'ai choisi trois  exemples bien distinct ; une fleur ( dans le jardin de Tom, en Guyane au printemps dernier ), une vielle Citroën capturée au hasard d'une balade pour un coté plus urbain et enfin myself en autoportrait. Autant de situations différentes qui se prêtent bien à l'exercice.

24/11/2010

Une SEP oui ou non ?

Troisième jours d'hospitalisation ( en hôpital de jour heureusement... ) aujourd'hui avec au programme une nouvelle perf de cortisone pour ce matin, une bilan complet pré Tysabri suivi dans la foulée d'une IRM du cerveau couplée à une IRM médullaire ( moelle épinière ).
C'était chiant cette double IRM car un peu long et ce bruit de marteau piquer incessant est très désagréable d'autant plus qu'allongé dans ce drôle de tube ( faut vraiment pas être claustro ) tu n'as pas le droit de bouger d'un iota...
Mon neuro aura le contre rendu demain normalement et pourra donc, je l'espère tiré des conclusion définitive sur mon cas et la marche à suivre tout de suite derrière quand au traitement à choisir.
Et enfin j'ai eu droit à une injection de je sais trop quoi pour déterminer si j'ai la tuberculose ( on aura une lecture du teste sous 48 h ) ce qui serais incompatible avec la mise en place du Tysabi. Normalement il me reste à faire une radio du thorax qui entre également dans les examens nécessaire pour le traitement.
J'ai vraiment hâte que tout cela soit terminé, tant la corticothérapie ( mes bolus de Solumédrol ) ou j'ai encore deux jours à faire, qu'au niveau diagnostic à savoir une confirmation de ma sep et là je passe donc sous Tysabri ( sauf résultats contradictoire de mes examens ) et basta, ou alors un diagnostic sep infirmé et là et bien on s'orienterais plus vers une Neurosarcoidose, voire une Maladie de Lym... Des pathologies que je ne connaissais pas du tout.
Je ne spécule en rien, je verrais bien. Mais après 10 ans de supposé SEP, s'il s'avère que j'ai une autre pathologie, et bien je sais pas trop comment je vais réagir !
Réponse sous 48 H.

23/11/2010

Lostawater, killer screensaver !





- Papa, il est magique ton ordinateur ! Il fait des bulles.

Ah la clairvoyance des enfants...
Lostawater est effectivement un économiseur d'écran assez génial que j'utilise depuis un moment déjà. J'ai bien essayé un tas d'autres screensavers, mais rien n'y fait j'en reviens toujours à celui-ci qui est une petite merveille visuelle. Gratuit bien sur ( Mac OS X 10.4 et plus ), vous pouvez le paramétrer à souhait pour accentuer cet effet gouttes de pluie qui transforme votre écran et ses fenêtres en surface liquide. c'est très réussi !  
Ci-dessus une petite vidéo que j'ai réalisé pour vous aidez comprendre ce qu'il en ait.


22/11/2010

Un siècle de Paris


Paris c'est ma ville, j'y suis né. Je n'y ai vécu finalement que les premières années de mon enfance mais comme une trace de marqueur indélébile sur un bout papier, je suis marqué de son emprunte. Alors à défaut d'y vivre ( d'ailleurs je ne le voudrais pas, ou alors à certaines conditions remarquables ) j'aime me plonger dans cette vie parisienne par procuration. Les ouvrages et reportages photos qui lui sont consacrées ne manquent pas et c'est toujours avec un plaisir non disimulé que je me plonge volontiers dans une de ces lectures. J'ai trouvé un numéro de National Géographic de juin 2009 qui lui offre sa une et un jolie reportage avec ce " Un siècle de Paris ". Du pont Neuf au Louvre en passant par le quartier des Halles, les photos qui défilent nous rappellent si besoin est que la ville lumière de part son histoire; sa beauté, sa dureté parfois n'est pas une ville tout à fait comme les autres...


Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure
Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure
L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure
Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure


"Le Pont Mirabeau"
Apollinaire, Alcools (1912)

20/11/2010

Apple Destroyed Products


Campagne à deux balles ou génie artistique ? Chacun y verra le message qu'il souhaite, ou qu'il l'arrange... 
La suite de cette destruction en règle des produits de la pomme sur Fubiz.


19/11/2010

Ainsi soit-il

J'ai un problème avec les églises !
L'attrait que j'ai à les photographier n'a d'égal que la répulsion qu'elles m'en inspirent... Bizarre Non ? Niveau architecture c'est souvent beau, très beau même ( là c'est pas Notre Dame...) et facilement mis en valeur par l'exercice photographique mais je ne peux m'empêcher d'y associer tout ce folklore ecclésiastique que je trouve tellement déplacé.
C'est peut être débile mais je suis comme çà ! 
Pourquoi ne pas prendre les choses simplement comme elles sont, sans toujours y voir le négatif et se gâcher  forcement un peu le plaisir ?
Mettre son cerveau sur off de temps en temps cela doit pouvoir être possible quand même. Attention je suis pas en train de dire que mon encéphale est une panacée. Juste des fois il serait bon de lâcher prise, et d'engranger les choses que la vie t'offre avec un regard d'enfant faisant fi de l'arrière pensée de l'homme où se cache souvent des dessins inavouables...
Putain mais où sont passé mes 10 ans ? 




Eglise d'Ibos et Cathédrale Notre Dame de la Sede à Tarbes. Shooté en noir et blanc plus filtre WOW Edge pour la première et WOWAntique pour la seconde avec Lightroom 3. 

18/11/2010

Et de quatre ! ( dans ma gueule...)

Mardi après midi quand je suis allé chercher ma progéniture à l'école en voiture ( heu je suis pourtant à 300 mètres...), j'ai vitre compris que la petite distance qui sépare le parking de l'école allait être compliqué au vu de ma démarche spectaculaire... Je suis quasiment certain qu'il y a des parents qui pensent que je picole et viens complètement ivre. C'est un autre débat, mais la chose est bien connus de mes compagnons sclérosés.
Bref, tout çà pour dire que ayé, la revoilà...déjà !
Elle est manifestement bien décidée  à me faire chier, ma sclérose !
L'emploi de mots outrancier risque d'être de rigueur dans ce billet ( contrairement à mes habitudes... warfffff ) tant je suis dégouté.
Je ne suis même pas encore remis de ma troisième poussée de l'année que cette chose immonde se manifeste encore. Je suis certain d'être encore positif à la cortisone...
Putain c'est une vrai sangsue ce truc de merde. Cette fois-ci c'est ma jambe droite qui est touchée. Depuis un moment déjà la goujate manifestait ses amours coté gauche et ce de manière récurrente. Cela doit être l'alternance... ( l'intervention de super Sarko lui a peut être plu au delà de tout bon sens ) comme ils aiment à dire.
Peut m'importe la manière dont cette grosse salope se manifeste, moi je veux juste être tranquille sans qu'elle me bouffe de l'intérieur.
Est-ce trop demander ?
La réponse à cette requête bien légitime me semble évidente. Je dois composer avec, je dois m'accrocher, bla bla bla...Toujours la même rengaine débile mais néanmoins juste !
Ben oui je me plains. Je sais que c'est chiant pour tout le monde, mais des armes je n'en ai pas beaucoup. Alors forcement en ce deuxième jour de poussée, ( je vais employer un euphémisme pour cesser d'être grossier ) je l'ai un peu mauvaise.
Je vais de nouveau être absent au travail ( ils doivent vraiment m'aimer là bas ) et accessoirement perdre de la thune, mais comme je suis à temps partiel c'est pas grave, je suis blindé de pognon.
Et puis travailler moins pour gagner moins c'est bien aussi, non ?
Les draps ne sont pas encore sec que je dois y retourner dans ma belle chambre au septième ( ciel...) et me gaver de cortisone qui me donnera l'illusion d'un mieux être le temps d'un feu de paille comme le mois dernier.
Sans parler de l'autre, oui mon neurologue avec lequel je vais batailler pour qu'il daigne  enfin bouger son gros cul.
Allez j'arrête là ma mauvaise humeur et ce billet amer qui s'il me soulage mentalement au final ne sert à pas grand chose...

Edit : J'ai vu mon neurologue ou plus exactement son collègue hier en fin d'après midi. Première chose, il est bien plus ouvert à la discussion, ce qui n'est pas un luxe.
Ce que j'en ressort de cette consultation, c'est deux sentiments, de la satisfaction et de l'angoisse.
Satisfait parce que enfin une nouvelle approche se met en place pour mon cas. Le neurologue veut que soit réexaminé mon cas pour qu'il me soit ( enfin ) apporté la meilleur réponse thérapeutique.
Et angoissé car le neurologue n'est plus convaincu par le diagnostic de sep rémittente. Il suggère soit un passage en forme progressive ( il manquerait plus çà ! ) soit carrément un diagnostic sep erroné qui voudrait dire que je souffre d'une autre pathologie pressentant des symptômes proches. Il m'a sorti d'ailleurs deux trois noms barbares...
Je vais passer une nouvelle IRM en urgence m'a-t'il dit pour voir tout çà.
Mes interrogations laissent place à des interrogations...

17/11/2010

Lettre au père - Kafka

" ... Autrefois, j'aurais eu besoin d'encouragement en toutes cir- constances. Car j'étais déjà écrasé par la simple existence de ton corps. 
Il me souvient, par exemple, que nous nous déshabillions souvent ensemble dans une cabine. Moi, maigre, chétif, étroit ; toi, fort grand, large. Déjà dans la cabine je me trouvais lamen- table, et non seulement en face de toi, mais en face du monde entier, car tu étais pour moi la mesure de toutes choses. Mais quand nous sortions de la cabine et nous trouvions devant les gens, moi te tenant la main, petite carcasse pieds nus vacillant sur les planches, ayant peur de l'eau, incapable de répéter les mouvements de natation que, dans une bonne intention, certes, mais à ma grande honte, tu ne cessais littéralement pas de me montrer, j'étais très désespéré et, à de tels moments, mes tristes expériences dans tous les domaines s'accordaient de façon grandiose. Là où j'étais encore le plus à l'aise, c'est quand il t'ar- rivait de te déshabiller le premier et que je pouvais rester seul dans la cabine pour retarder la honte de mon apparition publi- que, jusqu'au moment où tu venais voir ce que je devenais et où tu me poussais dehors. Je t'étais reconnaissant de ce que tu ne semblais pas remarquer ma détresse, et, d'autre part, j'étais fier du corps de mon père. Il subsiste d'ailleurs aujourd'hui encore une différence de ce genre entre nous."

Lundi après midi j'ai lu cette longue lettre de Kafka à son père qu'il n'a jamais envoyé. Elle sonne comme un long réquisitoire implacable et acide contre son père castrateur et tyrannique. 
C'est pas très gaie, mais cet exercice de style façon kafka est remarquablement bien écrit.
Vous pouvez lire le texte dans sa globalité ( format PDF ) par ici.

16/11/2010

Let it be...

Les Beatles débarquent sur iTunes. Très bien !
Je me rends compte tout à coup que je n'ai aucun album ou même morceau du plus célèbre groupe de Liverpool ( et du monde ? ). Certains crieront à l'infamie ou me lanceraient volontiers des cailloux, j'en suis certain... Je reconnais être passé complètement à coté, je sais pas vraiment pourquoi.
C'est ainsi...


Photo glanée sur Macgé.

15/11/2010

Wall of the Week


Mon wallpaper de la semaine. Vous pouvez le trouver par là.

13/11/2010

Nous y sommes !


Aussi triste qu'un morceau de Dummy ! Voilà comment le temps est... et ce de manière définitive je le crains depuis ces derniers jours. Bien lotis jusque là et bénéficiant d'une douceur qui frisait l'insolence, je voulais tellement croire ( naïvement ) que ce reste d'été indien pouvait perdurer au delà d'octobre...
Vous comme moi allons devoir composer avec ces mots qui me glace déjà tel que pluie, vent effroi...( jeux de mots balèze ! )

En attendant l'immuable renouveau, l'été est mort, vive l'été !

Edit : Il fait super beau ce matin...
Edit bis : Là c'est carrément le printemps ; 22 ° et ciel azur ! J'y comprends plus rien à c temps...Il y a quatre jours il faisait 4 ° !

12/11/2010

Hadopi, ah oui et alors ?

Les avantages que l'on peut trouver dans l'utilisation d'un VPN sont nombreux. J'en retiendrais trois essentiellement qui sont selon les besoins ; plus de sécurité, un anonymat qui peut s'avérer bien utile et une protection pour l'échange ou le partage de fichiers.
Vous pouvez trouver ici de manière détaillé les atouts quand à l'utilisation d'un VPN.
La liste des VPN qu'ils soient gratuits ou payant est longue. Le choix doit je pense dépendre des besoins de chacun, moi en l'occurrence je voulais juste pouvoir surfer tranquille ( avoir une adresse IP anonyme ) quand bon me semble et pour ne rien gacher faire la nique à Hadopi si d'aventure je télécharge des truc sur le net. Ben si, je suis imparfait, je le reconnais...
J'ai trouvé mon bonheur avec proXPN ( Mac & Pc ) qui est gratuit et ultra simple d'utilisation. Installé en deux minutes ( voir le tutoriel sur la page dédié ) je peux à souhait par un simple clic dans la barre des menus me connecter au VPN qui aussitôt me rend anonyme sur le net.

J'ai testé mon IP avant et après la connexion au VPN sur différents sites prévu à cet effet :


Là pas de surprise mon adresse IP est bien localisée chez moi à Tarbes.


Une fois connecté à mon VPN, mon IP est bien anonyme, je ne suis pas localisable. 

Je trouve donc l'utilisation de ce VPN ultra simple et pratique, il me permet quand je le veux d'être tranquille sur le net et de faire ma vie comme bon me semble, d'accessoirement renforcer ma connexion internet ( vu que je suis en WIFI, donc plus facilement piratable ) et de regarder de haut Hadopi et mon F.AI. Je mettrais quand même un bémol, suivant le VPN choisi le débit peut être bridé. Pour ma part, cela ne m'empêche pas de surfer en toute fluidité. 
Sans être une caution à toute activité illégal ( de toute façon il ne faut pas se leurrer, on est jamais totalement invisible...), je trouve ce genre de service bien salutaire par les temps qui courent...


10/11/2010

Touch of fraternity




Les tags sur les murs où les poteaux des lieux public sont très souvent propices à des messages douteux ( doux euphémisme...). Il y a quelques jours avec les loulous lors d'une petite balade tout à coté de chez nous, je suis tombé sur ce jolie message qui tranchait singulièrement avec ceux qui l'entouraient...
J'en ai profité pour immortaliser mes deux petits monstres qui dans une même thématique ont naturellement laisser parler leurs sentiments. 
Fraternité quand tu nous tiens...

09/11/2010

Propagande

" ... Le Mac m'as permis d'explorer l'informatique et m'a guidé dans toutes les directions. C'était la machine parfaite. Quelques années plu tard j'ai essayé Windows, mais avouez ! Démarrez les deux ordinateurs côte à côte, l'un avec Mac OS et l'autre avec Windows. Quelle personne raisonnable pourrait nier le fait que Windows n'est que du papier peint ? "

Roger Ebert, critique de film, 1996

Via Mac Génération

08/11/2010

Transférez ses photos de Lightroom à Flickr

On peut très facilement transférer ses photos directement depuis Lightroom vers sa galerie Flickr ( même chose depuis iPhoto d'ailleurs ) sans avoir à les déposer sur le bureau ou utiliser un autre service.
Voici un petit tuto très court qui explique comment procéder.


La première chose à faire est de cliquer depuis sa bibliothèque sur l'onglet service de publication  et de sélectionner Flickr. Vous allez devoir configurer les paramètres d'exportations de vos photos ( titre, taille, qualité des clichés, etc ) et connecter Lightroom à Flickr via votre mot de passe. C'était la partie la plus compliqué...



Vous devez ensuite sélectionner les photos que vous voulez exporter vers votre galerie Flickr ( cmd + clic pour sélectionner plusieurs photos en même temps ) et les glisser/déposer sur l'onglet flux de photos. 


Les photos sélectionnées apparaissent désormais dans le filtre de la bibliothèque Flickr, les photos en dessous sont celles déjà publiées. Vous avez encore loisir de modifier votre choix et de supprimer des photos. Cliquez sur publier en haut à droite, le transfert des clichés démarre, la mise à jour de votre galerie Flickr est en marche. Le temps apparti dépendra bien sur du nombre de photos à transférer et de leur poids.


Allez sur Flickr, vos photos sont désormais bien publiées sur votre galerie, vous pouvez les tager et les organiser à souhaits.
Simple, rapide et efficace. Merci Lightroom.